Enfin le déconfinement pour Gislaine, notre retraité Cenonaise. Le déconfinement rime, pour elle, avec retrouvailles avec ses deux petits-enfants Eline et Joannès vivant à Paris. Elle leurs a organisé une semaine en gîte en forêt de Fontainebleau, à la fin du mois de juin, afin de passer du temps en famille et dans la nature qui a manqué à tous. Des belles et formidables retrouvailles qui remplissent de joie Gislaine.

En attendant ce bon moment, Gislaine a repris une activité physique dans le Parc Palmer qui se situe près de chez elle. Elle a retrouvé le plaisir de la marche en plein air et se régale de descendre et monter la grande côte sans s’arrêter. Elle nous dit alors avec humour : “Pourquoi dit-on que je suis vieille aux infos ?”. Aussi, ayant pris l’habitude de passer du temps en visioconférence avec ses enfants et petits-enfants, c’est avec plaisir qu’ils continuent de s’appeler souvent et de faire des parties du jeu de société 1000 bornes ou regarder les fleurs poussant dans le jardin de sa petite-fille ! Elle continue aussi son activité de bénévole pour soutenir les familles des malades au sein de l’Association “Relais Lumière Espérance”.

Gislaine souhaite poursuivre l’aventure de la cohabitation intergénérationnelle à la rentrée, sa maison est ouverte et accueillera avec plaisir un jeune en formation.