Le concept

La cohabitation intergénérationnelle est né en 1997 en Espagne, sur le principe d’une cohabitation entre jeunes et « vieux » dans le cadre d’un échange adapté à chaque situation.
La cohabitation intergénérationnelle, repose sur une démarche volontaire des personnes âgées, qui doivent accepter d’ouvrir leur espace et leur intimité à un « étranger ». Cette condition est essentielle à la réussite de ce nouveau type de cohabitation : des précautions doivent être prises pour éviter toutes dérives ou abus.
pdfLa Charte Nationale de la Cohabitation Intergénérationnelle, parue au Journal Officiel
La Charte des Droits et Devoirs de VIVRE AVEC

Le dispositif

Notre association, créée en 2004 est partie de deux constats :
– un grand nombre de personnes âgées se retrouvent souvent seules à la suite d’un veuvage ou du départ des enfants du domicile
– avec l’avancée en âge, il devient parfois difficile de maintenir des relations sociales qui demandent de sortir de chez soi.
Ces changements familiaux créent un vide dans la maison. Une porte qui s’ouvre, le bruit des pas dans les escaliers, un “je suis rentré(e)”, les discussions autour de la préparation du repas… sont autant de moments que l’on aime partager et qui manquent.

D’un autre côté, les jeunes en formation ont besoin d’un environnement favorable pour suivre des études dans de bonnes conditions. Mais l’accès au logement est parfois un parcours du combattant, compte tenu de l’insuffisance des places en résidences universitaires et des prix trop élevés dans le secteur privé.

Le dispositif de cohabitation intergénérationnelle se réalise selon le principe du don et du contre-don défini par Marcel Mauss : un senior accepte qu’une personne extérieure à son cercle familial ou amical entre dans son quotidien, elle met à disposition d’un jeune une chambre sous son toit et en échange, celui-ci offre un peu de présence et des moments de convivialité.

Ce mode de cohabitation n’est régi par aucun contrat de travail ou de location, mais par une convention d’hébergement. Seule une contribution aux charges est demandée.

Les seniors qui participent à la cohabitation solidaire sont autonomes. Quand on parle de présence sécurisante, il s’agit pour le jeune d’être présent régulièrement. Dormir au domicile du senior ne l’empêche pas de sortir, d’aller voir ses amis, etc. Le jeune apporte au senior une petite aide dans les activités de la vie courante : fermer les volets, sortir les poubelles, faire de petites courses à l’occasion, etc. Mais il n’est ni un garde malade, ni un auxiliaire de vie, ni un(e) infirmier(e).

La démarche et la mise en place

Le dispositif de cohabitation intergénérationnelle se construit par une série d’étapes structurées permettant d’aboutir à une cohabitation harmonieuse. Nous vérifions en amont la faisabilité technique et humaine.

La sélection des candidats :

– Les seniors : une visite à leur domicile permet de savoir comment le senior vit au quotidien, s’il ne souffre pas de handicap lourd qui nécessiterait l’intervention de professionnels. Nous leur expliquons ce qu’est la vie d’un étudiant, ce qu’il peut leur apporter, mais aussi ce dont il a besoin : une chambre correcte, le respect de son intimité et de son temps d’étude.

– Les étudiants : un entretien individuel est organisé. Nous les informons que vivre avec un senior suppose d’être attentif et respectueux de son rythme de vie, par exemple, ne pas faire la fête chez lui, inviter des amis à l’improviste, etc. ; de même que le senior doit être respectueux des horaires de cours et de temps de travail nécessaire à l’étudiant.

Ces entretiens individuels permettent de déterminer les motivations de chacun et leur personnalité.  Nous nous employons à leur faire prendre conscience des engagements que ce type de cohabitation implique : il y a des règles à respecter, tant pour le senior que l’étudiant.

La formation de binômes :

Celle-ci repose sur une démarche volontaire des seniors, qui doivent accepter d’ouvrir leur espace et leur intimité à un « étranger » sur une période limitée dans le temps. C’est une étape très importante, qui demande une extrême prudence. Il s’agit de personnes présentant des différences culturelles et générationnelles dont il faut tenir compte.

Sur la base des entretiens, l’association forme des binômes aux personnalités compatibles.

La mise en relation est organisée au domicile du senior, en présence d’un membre de l’association. C’est l’occasion pour le senior et le jeune de discuter de leurs attentes respectives pour leur future cohabitation. La convention d’hébergement formalise l’engagement réciproque, fixe les modalités de vie commune et la contribution aux charges. L’état des lieux caractérise l’état du logement et du mobilier fourni par le senior.

L’accompagnement :

Si le senior et l’étudiant décident de vivre ensemble, ils ont un mois de découverte mutuelle. Durant cette période, nous nous informons auprès de chacun pour savoir comment la cohabitation se passe.

Après ce mois, une visite est organisée pour vérifier si les parties sont satisfaites, ou si des ajustements sont nécessaires notamment au niveau des horaires et des disponibilités de l’étudiant.

L’association accompagne le binôme pendant toute la durée de la cohabitation. Nous faisons un accompagnement individuel afin de nous assurer qu’il n’y ait pas d’incompréhension dans le contenu des échanges. Chaque partie dispose de coordonnées d’un référent de l’association pour le joindre en cas de besoin. Celui-ci peut intervenir dans la gestion des litiges. En cas de difficultés plus aiguës, l’association n’hésite pas à mettre fin à la cohabitation.

Opter pour la cohabitation intergénérationnelle en adhérant à l’association VIVRE AVEC, c’est :

– partager des valeurs humaines

– contribuer à créer de nouveaux liens de solidarité entre les générations

– tenter une expérience enrichissante

– bénéficier de garanties : une charte de droits et de devoirs réciproques, une convention d’hébergement fixant les conditions et modalités de la cohabitation et un suivi personnalisé pour une relation de qualité

 La cohabitation intergénérationnelle et solidaire vous intéresse ? Vous connaissez quelqu’un qui pourrait l’être ? Alors n’hésitez pas à nous contacter et à en parler autour de vous.

VIVRE AVEC se déplace à votre domicile, à votre convenance pour vous rencontrer dans votre environnement sur la Métropole bordelaise et sur la Gironde.

Rendez-vous et permanences

Nous vous accueillons, uniquement sur rendez-vous, de 9h à 17h du lundi au vendredi, dans nos bureaux, 40 rue du Sablonnat - 33800 Bordeaux.
Pour prendre rendez-vous, merci d'utiliser notre formulaire de contact..
Nous assurons une permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 17h. En cas d'absence, merci de nous laisser un message avec vos coordonnées et l'objet de votre appel : nous vous rappellerons rapidement.

Association VIVRE AVEC

Adresse postale
40 rue du Sablonnat
33800 Bordeaux
Tel. 06.50.72.48.99 ou 05.57.95.66.02
Contactez-nous par email : cliquez ici